BLACK-WHITE

Qui n’aime pas les expositions ? – Pas moi en tout cas, j’adore passer du temps justement là-bas!

Mise à part le Palais de Tokyo que j’affectionne beaucoup, il y a également la Galerie Perrotin. En effet, je trouve ça cool que les expositions qui s’y trouvent là-bas soient totalement gratuites. Son directeur Emmanuel Perrotin expose les œuvres de grands artistes qu’ils soient français ou étrangers. Les œuvres exposées sont représentées par l’art contemporain. Il y a dores-et-déjà plusieurs galeries Perrotin dans le monde : Séoul, Hong-Kong, Tokyo et New-York.

J’y suis allée fin novembre avec Emeline pour une journée entre filles. Nous avons tout d’abord déjeuné chez Braun Notes Coffee vers Opéra (je recommande fortement). C’était délicieux. J’ai pris leur salade façon falafel, il était tellement bon ! J’adore, j’approuve haha. En plus, ils font des formules midi : Plat + Boisson + Dessert. Je me suis pris un Banana Bread et une boisson à base de thé. Et pour un extra, nous nous sommes commandé un café, il me semble que nous avons pris un café macchiato.
Bref, revenons à nos moutons, ensuite nous avons donc décidé d’aller faire une exposition. Nous avons choisi justement cette galerie car elle était gratuite. Effectivement, nous étions jobless, et à force, le budget ne suit plus du coup, c’était trop bien de ne pas devoir débourser de l’argent pour faire une expo.
Ce que j’aime aussi lors que je fais une expo, c’est aussi pouvoir avoir la possibilité de prendre des photos de ma tenue (la plupart du temps hehe).

Le look que vous allez voir / que vous voyez plutôt m’a été inspiré du streetwear et de Kicki aka @kickiyangz. Elle m’inspire de fou que ce soit par son style vestimentaire, par sa créativité ou pour son humour. Elle est beaucoup trop forte haha.
Le pantalon, vous le connaissez tous, c’est en quelque sorte devenu un basic de notre garde-robe. Le sweater est inspiré du streetstyle avec les lanières qui dépassent et les manches amples et longs. Cette pièce me fait penser aussi au style de Eggie, la marque de la fameuse youtubeuse Jenn Im.

Who doesn’t enjoy going to exhibitions?? – Not me, I like spending time there, for sure!

Except Palais de Tokyo which I am fond of, I really also like Galerie Perrotin. I find it super nice that we can go to exhibitions for free, so it lets the possibility to everyone to go. Its director, Emmanuel Perrotin exhibit work from French or foreign artists from contemporary art. There are already many galleries around the world: Seoul, Hong-Kong, Tokyo and New-Tork.

I went there with my friend Emeline end of November four girls’ day. We first had lunch at Braun Notes Coffee near Opéra. I advise you to go to taste it if you can. It was delicious. I took a falafel salad and Emeline took a bun bread with salmon. They proposed lunch set menu : Dish + Drink + Dessert. I took a Banana Bread and a tea drink. For extra, we took a macchiato coffee.
Anyway, back into track, we went to Galerie Perrotin. We decided to go because it was free. In fact, we were jobless at that moment so money was an issue. The less you spend, the better you are.
Plus, going to an exhibition was an excuse for me to take pictures for you guys and for Instagram (ofc).

The outfit that you are going to see / that you see was inspired by streetwear and also Kicki aka @kickiyangz. She inspires me so much whether it is for her fashion style, for her creativity or for her humor.
So the pants (everybody know it) became now a basic in our wardrobe. The sweater is inspired from streetstyle with the thongs and the loose sleeves. This piece makes me think of Jenn Im brand, Eggie. (If you don’t know Jenn Im, she’s a american-korean youtuber)

INSTAGRAM / YOUTUBE / FACEBOOK / TWITTER

xx

Advertisements

Cartier, le Style et l’Histoire

Comme vous le savez tous, cette semaine a lieu la Paris Fashion Week (PFW). À défaut de ne pas pouvoir y participer, ce qui me rend extrêmement triste.. J’ai décidé avec une amie d’aller faire l’exposition Cartier au Grand Palais pour compenser le fait que je ne puisse pas y assister parce que.. Je n’ai pas de contacts, ni de culot ni le style (lmao). Breeef.

Je suis allée à l’exposition avec Esmée, nous ne pensions pas qu’il y aurait autant de monde, nous avons dû faire 1h de queue avant d’accéder au guichet pour prendre notre place et commencer la visite. La place nous a coûté 9 euros – tarif réduit pour les 16-25 ans.

1608398_10152109449644566_1961899746_n              912194_10152109449649566_1849223045_n

Cette exposition au Grand Palais est fait comme une exposition d’histoire de l’art sur la marque Cartier afin de montrer ses influences au fur et à mesure du temps.

IMG_1051

IMG_1052

Depuis sa fondation en 1847 jusque dans les années 1970, l’histoire de Cartier permet de découvrir une diversité de formes et de rentrer dans l’intimité de la marque qui utilise le bijou et l’accessoire pour leur beauté mais aussi pour leur fonction sociale. Les bijoux, pièces de joaillerie, objets, montres et pendules, sont accompagnés de témoins de la vie artistique et du goût de leur temps : des robes, manteaux et autres accessoires, quelques pièces de mobilier, mais aussi des tableaux, des photographies publicitaires, des gravures et des revues de mode comme le magazine Vogue. Il y a près de 200 dessins préparatoires, ainsi que de nombreux documents d’archives (registres de stocks, cahiers d’idées, dessins, photographies…) qui illustrent les coulisses de la création avant d’aboutir au résultat que nous connaissons aujourd’hui.

Cette exposition, la plus importante consacrée à la maison Cartier, montre toutes les activités qui ont fait la réputation de Cartier, depuis les bijoux jusqu’aux pièces plus intimes, en passant par le nécessaire féminin, la boîte à cigarettes ou la montre-bracelet, trois emblèmes de la modernité. Tout au long de l’exposition,  les pièces-phares dans l’histoire de Cartier sont mises en valeur : des diadèmes somptueux, illustrations de la virtuosité des ateliers etc. L’importance de l’horlogerie est également soulignée à travers plusieurs pendules mystérieuses, autant de chefs-d’œuvre de raffinement et de savoir-faire. L’exposition est aussi rythmée par l’évocation de personnages emblématiques de l’histoire de la maison Cartier : grandes clientes, actrices ou héritières (Barbara Hutton, Marlene Dietrich, Liz taylor, Maria Félix, Jeanne Toussaint…), maharadjahs ou encore « trendsetters » font revivre le passé historique de Cartier.

IMG_1056 IMG_1061 IMG_1062 IMG_1064

IMG_1075

IMG_1084

IMG_1085IMG_1107

IMG_1110 IMG_1129 IMG_1133 IMG_1134 IMG_1143 IMG_1149

Merci d’avoir lu cet article ! J’espère qu’il vous aura plu ! Je vous invite à me suivre sur Instagram et Twitter. N’hésitez pas à aimer ma page Facebook pour vous tenir au courant des nouveaux postes.

xoxo.